© 2020

Mentions légales

S.A.S. INTER/MED Publishing

Publication réservée aux professionnels de santé

N° Commission Paritaire des Publications et Agences de Presse : 0125 W 93328

N° de déclaration CNIL :  2117303 v 0

40Bis Rue Saint-Louis 93250 Villemomble

RCS 823 025 457 Bobigny

Société par Actions Simplifiée au capital social de 10.000 €

Hébergeur : WIX -  BP 40190 - San Francisco - CA 94140 -  USA

EDI/TO

En direct

Chloroquine et Coronavirus : la partie ne fait que commencer ?

Depuis hier, l'hydroxychloroquine et l'association lopinavir/ritonavir peuvent être prescrits aux patients COVID-19 dans les établissements de santé qui les prennent en charge, et à domicile pour la poursuite de leur traitement si leur état le permet.

Deux médecins français, le Dr Housset, néphrologue et le Dr Guillot, infectiologue, décortiquent l'étude du Pr Raoult qui semble montrer la disparition du virus chez la plupart des patients traités et passent en revue les autres études en cours.

 

Un guide pour tous

Dans la bataille contre le COVID-19, nous devons travailler ensemble et partager notre expérience à travers le monde. Nos collègues chinois ont publié un guide de prévention et de traitement du COVID-19, afin de partager leurs conseils pratiques et références avec des professionnels de la santé du monde entier.

 

En accès libre sur  https://covid-19.alibabacloud.com/

La Rédaction

#Transversaux+Solidaires

Une équipe  de l'hôpital universitaire George Washington, aux Etats-Unis, a réalisé une simulation 3D de poumons infectés par le coronavirus à partir des données d'un patient d'une cinquantaine d'années admis en soins intensifs et placé sous respirateur.

A LA/UNE
EN/BREF

La sortie médiatique du Pr Raoult sur les résultats de la chloroquine dans le traitement du COVID-19 fait du bruit. Il est vrai que l'annonce avait de quoi surprendre avec la diffusion des résultats partiels sur YouTube. De ce fait l'accueil scientifique a été réservé. Cependant, compte tenu de la gravité de la pandémie et de son impact sur notre système de santé, certains médecins l'utilisent actuellement comme un pis-aller. Une partie de la population y voit une validation des résultats et deman...

Le Dr Florian Scotté est revenu sur les résultats qui ont fait l’actualité en immuno-oncologie en 2019 dans les différentes indications des immunothérapies et des combinaisons avec d’autres classes thérapeutiques : cancers bronchiques, mélanome, cancers ORL, cancers uro-génitaux, cancers gynécologiques, … L’actualité a été riche ces dernières années ! La multiplication des molécules disponibles et des indications mais aussi l’apparition d’effets indésirables, doivent entraîner un changement de par...

Dans un article du 18 octobre 2016 d’INTER/MED (1), nous évoquions la possibilité de corriger le génome humain. L’apparition de nouveaux « ciseaux moléculaires » permettait alors d’envisager le traitement étiologique des maladies héréditaires. En effet, les médicaments ne sont que des thérapeutiques palliatives qui doivent être poursuivies toute la vie. Ces médicaments ont également des effets indésirables, certes limités, mais qui alimentent la polémique dans les médias…

L’hypercholestérolémi...

Cet article de revue (1) propose une synthèse sur les facteurs pouvant influencer la transition dans le contexte des maladies inflammatoires chroniques. La transition peut être définie comme un passage progressif d’une prise en charge pédiatrique vers une prise en charge adulte.

- L’article est bien structuré et pose le contexte des maladies inflammatoires. Les auteurs définissent la maladie inflammatoire, présentent l’épidémiologie et les différences entre les formes pédiatriques qui ont une sévér...

Les progrès en contraception masculine sont lents. Bien que la contraception masculine hormonale injectable ait démontré son efficacité et sa réversibilité, aucun produit n’est actuellement disponible. Des essais d’un gel combiné de testostérone et d’un progestatif, la nestorone, self-administré par l’homme, sont en cours. Des nouveaux stéroïdes ayant une action double, androgénique et progestative (progestogenic androgens), de longue durée d’action, sont également en début d’essais cliniques.Une...

Dans notre pays, nous faisons face à une épidémie de diabète et de démence chez les personnes âgées. Le risque de démence semble augmenter chez les patients diabétiques, conséquemment les patients souffrant de démence et de diabète semblent être exposés à un plus grand risque d’hypoglycémie grave. De plus, il existe une augmentation du risque de développer la démence chez les patients âgés diabétiques qui ont eu des épisodes d’hypoglycémie grave, bien que ce problème soit controversé. Cette revue...

Il y a certains jours, on se prête à regretter le dosage des CPK… Cet article pourrait commencer par 2 histoires cliniques ordinaires de la semaine dernière.

La première femme est âgée de 44 ans et est porteuse d’une hypercholestérolémie familiale typique. Elle se présente aux urgences avec des douleurs depuis une semaine dont le caractère est atypique et avec un électrocardiogramme normal. Le dosage des troponines T ultra-sensibles montre une élévation de 31 à 52 ng par litre ce qui provoque son...

Les auteurs présentent des données dans plus de 50 pays et proposent un article globalement rassurant sur l’évolution des résistances aux antibiotiques, qui ne serait pas si catastrophique selon les prédictions prévues pour 2030. Ils modèrent ainsi les conclusions apocalyptiques rapportées par le papier anglais de Jim O’Neill qui prévoyait de placer l’antibiorésistance comme la première cause de mortalité devant tous les cancers et maladies dégénératives.

L’antibiorésistance est un problème majeur...

La tuberculose reste une problématique importante de la pathologie VIH puisqu’elle représente toujours une des premières causes de décès dans les pays dans lesquels la tuberculose est encore endémique. L’une des principales difficultés dans sa prise en charge ou sa prévention étant l’observance aux anti-tuberculeux.

Cette étude de phase 3 de non-infériorité, randomisée, se propose de comparer 2 traitements préventifs de la tuberculose : Rifapentine + Isoniazide pendant 1 mois (groupe 1) vs Isoniazi...

Recommendations:

  • We recommend the use of aspirin as an option for venous thromboembolism (VTE) prevention after total hip arthroplasty, total knee arthroplasty and hip fracture surgery (Grade 1B).

  • We suggest the use of aspirin for VTE prevention after total hip arthroplasty, total knee arthroplasty and hip fracture surgery (high-risk procedures) in patients without high VTE risk (Grade 2C).

  • We suggest the use of aspirin for VTE prevention after low-risk orthopaedic procedures in patie...

Le diabète a fait l’objet d’innovations thérapeutiques remarquables ces dernières années. Les sulfamides hypoglycémiants et les biguanides, longtemps adulés, ne font plus partie des médicaments qui font rêver les diabétologues. L’apparition de nouvelles classes thérapeutiques dans le diabète a complètement changé les recommandations professionnelles et a suggéré de nouvelles avenues physiopathologiques dans cette affection. Les inhibiteurs du sodium-glucose cotransporter 2 ou inhibiteurs SGLT2 fon...

A lire votre livre, on découvre que finalement l’Intelligence Artificielle (AI) en Médecine n’est pas pour demain…mais qu’elle est déjà présente très concrètement aujourd’hui.

Oui, l’IA et la robotisation sont d’ores et déjà très largement opérationnelles au sein de notre système de santé. Je dirais même que cela ne date pas d’aujourd’hui puisque dès 1964, Joseph Weizenbaum, Psychothérapeute, avait créé un programme informatique ELIZA (ancêtre du Chatbot) qui reformulait des questions, du type « Po...

Si le traitement antiplaquettaire a démontré son intérêt sur le risque d'événements vasculaires majeurs chez les personnes atteintes d'une maladie vasculaire occlusive, il risque potentiellement augmenter le risque d'hémorragie cérébrale. Cette étude récente a cherché à estimer le risque relatif d'hémorragie intracérébrale récurrente chez les personnes sous traitement antiplaquettaire, et à vérifier que si celui-ci n’était pas supérieur aux bénéfices sur les événements vasculaires occlusifs.

RESTAR...

La pancréatite aiguë est une maladie particulièrement sévère dont la mortalité peut atteindre 6 %. Dans l’hypertriglycéridémie sévère, la prévalence de la pancréatite aiguë est très grande jusqu’à 67 %. Face à cette hypertriglycéridémie maligne, le médecin est aujourd’hui particulièrement démuni et de nombreuses tentatives thérapeutiques médicamenteuses ont échoué.

Loin dans nos études médicales, certains d’entre nous se remémorent la classique classification des dyslipidémies. La classification de...

Il s’agit d’un article de revue, dont l’objectif était de publier une mise au point et une revue de la littérature sur un stade du cancer de prostate particulier : le cancer de la prostate non métastatique mais résistant à la castration. Il s’agit d’une faible population de patients (5 à 7%) atteints de cancer de prostate localisé ou localement avancé et traités par hormonothérapie, présentant une ré-ascension du PSA avec testostéronémie effondrée, signant la résistance à la castration, mais dont...

Please reload

ATTENTION LES YEUX

Il n'est pas clairement prouvé que COVID-19 puisse être transmis au travers de la conjonctive. Dans un hôpital de Hubei, à l’épicentre de l’épidémie, le virus a été détecté dans le sac conjonctival de 37 patients atteints de pneumonie infectieuse (12 cas sévères et 25 modérés). Trois cas avaient une congestion conjonctivale et une autre apparence inflammatoire.

 

La charge virale de la sécrétion du sac conjonctival des patients COVID‐19 était relativement faible et vraisemblablement  directement proportionnelle à la gravité de la maladie.

Le  caractère infectant reste à démontrer mais prudence pour les ophtalmologistes.

There may be virus in conjunctival secretion of patients with COVID-19.

Liang et al

Published on March 2020

 

VOUS AVEZ DUT COLLATERAL ?

 

On se doutait de l'impact du COVID-19 sur la prise en charge d’autres pathologies, notamment dans les services d’urgences. Des premiers résultats arrivent. A Hong- Kong, dès le 25 janvier 2020, les hôpitaux de la ville ont commencé à mofifier les protocoles d'urgence pour contenir le COVID-19. Cela a obligé les hôpitaux à suspendre toutes les visites non essentielles et à ajuster les services cliniques hospitaliers et ambulatoires.

 

Si l’on compare la prise en charge des infarctus du myocarde entre cette date et le10 février 2020 (7 patients), à ce qui s’est passé entre le 1er février 2018 et le 31 janvier 2019 (108 patients),  les délais de prise en charge entre le symptôme initial et le 1er contact médical ont été multipliés par 4. (318h vs 82h).

Circ Cardiovasc Qual Outcomes. 2020;13:e006631.

April 2020

Chor-Cheung et al

Scrute la nature

c’est là qu’est ton futur

 

Inspiré depuis toujours par les recherches du Commandant Cousteau et persuadé que le biomimétisme est la clé des thérapeutiques du futur, Frank Zal a concentré ses recherches sur l’écophysiologie respiratoire des vers marins, lui permettant ainsi de découvrir le 1er transporteur d’oxygène universel.

La technologie Hemarina repose sur les particularités de l’hémoglobine des arénicoles, vers marins présents sur les plages. Sa structure est comparable à la nôtre mais elle est extracellulaire, c’est-à-dire qu’elle n’est pas contenue dans un globule rouge. Elle est capable de lier 40 fois plus de molécules d’oxygène tout en étant 250 fois plus petite que le globule rouge humain.

Les perspectives thérapeutiques sont alors immenses. Elles peuvent être envisagées partout où l’oxygène intervient et potentiellement à tous les niveaux du vivant (cellule, organe, organisme). Ainsi, toutes les pathologies ischémiques (présentant un déficit en oxygène) sont des voies de développement possibles. Le cœur, le rein et le cerveau sont les organes les plus sensibles au manque d’oxygène, et sont, de ce fait, les organes cibles de la technologie Hemarina.

Dans ce contexte, le dispositif médical HEMO2life® développé par Hemarina représente une innovation de rupture majeure dans le domaine de la préservation d’organe. Il permet, en additif aux solutions de préservation traditionnelles, d’oxygéner le greffon et ainsi de réduire considérablement les risques de rejet de la greffe et prolonger le temps de conservation des greffons.

Un autre objectif de la technologie Hemarina est de répondre aux besoins sanguins grandissants qui ne sont plus couverts par les banques de sang. Grâce à ses propriétés non allergènes et non immunogènes, le ver marin est un donneur de sang universel.

HTA : LES RECOMMANDATIONS US DE 2017 EN QUESTION

 

Les règles publiées aux USA en 2017 définissent l’HTA au dessus de 130/80 mmHg. Les données de la surveillance NHANES révèlent que le taux d’hypertendus aux USA (≥ 130/80 mmHg) serait de 45,4% (105,3 millions d’adultes), contre 32,0% (74.1 millions d’adultes) en s’en tenant aux normes de 2014 !

 

Mais appliquer ces recommandations très contraignantes provoquerait une recrudescence de complications iatrogènes, d’abandons définitifs du traitement, et cela sans bénéfice certain. Rappelons qu’elles sont issues de l’étude SPRINT dont la méthodologie a été critiquée par les hypertensiologues. Les mesures effectuées dans SPRINT correspondaient en fait à des automesures ! Et en automesure, le niveau 130/80 était déjà considéré normal. L’ambiguïté réside dans le 130/80 au cabinet médical, lequel correspond à peu près à 120, voire moins, en automesure. Donc sur le versant de la courbe en U où les ennuis commencent  à arriver : hypotensions traumatiques, hypoperfusions rénales !

C’est la raison pour laquelle l’ESH et la SFHTA se sont montrées nuancées. L'effet d’un traitement excessif de la PA va bien plus loin que la prescription d’une ou deux lignes supplémentaires sur une ordonnance souvent déjà longue ! Outre les complications iatrogènes, cela peut aboutir à un arrêt d’un traitement jugé dès lors insupportable. C’est aussi l’une des raisons qui ont poussé la communauté des hypertensiologues à préconiser des triples associations pour éviter la saturation chez des patients polymédiqués pour une pathologie dont ils perçoivent rarement la portée pathogène, mais mesurent pleinement les inconvénients thérapeutiques.

Joshua D. Bundy et coll. Estimating the Association of the 2017 and 2014 Hypertension Guidelines With Cardiovascular Events and Deaths in US Adults. An Analysis of National Data. JAMA Cardiol. 2018 ; 3 : 572-81