Janvier 2022

Aux vax, citoyens !

Le 20 décembre dernier, la Haute autorité donnait son feu vert à l’utilisation du vaccin contre le Covid chez tous les enfants de 5 à 11 ans, soit 5,77 millions d’enfants. La vaccination COVID-19 des enfants est difficile en raison d'un manque de données et d'une acceptation parentale variable : une récente étude a montré que le pourcentage de parents prêts à vacciner leurs enfants contre le SARS-Cov-2 varie de 48 % à 72 %.

Les "influenceurs" sur les réseaux sociaux peuvent avoir une influence positive sur l'image vaccinale : une organisation à but non lucratif (The Public Good Projets PGP) a organisé durant les saisons grippales 2018/2019 et 2019/2020 une campagne digitale basée sur 250 "influencers" particulièrement suivis par des populations à faible couverture vaccinale.

Autre vaccin : l’antipneumococcique conjugué : une analyse de l'impact de santé publique montre que le nombre de cas de maladie pneumococcique évités grâce à l'utilisation du PCV au cours des 10 dernières années pourrait être jusqu'à 3 fois plus élevé que celui estimé dans la littérature.

Enfin, parmi les autres articles de ce numéro, vous trouverez une réflexion sur l'utilisation d'un traitement par agoniste opioïde injectable pendant la grossesse. Cet type de prise en charge de soin pose effet des questions éthiques relatives à la sécurité de la patiente et au traitement de son addiction ainsi qu’à la santé du fœtus.

2022 sera éthique ou ne sera pas.

Bonne lecture et bonne année !

La Rédaction

INTER/MED vous souhaite une bonne année de lecture !

EN/BREF
 
GIFAV.png

Nouvelles dates :
6 & 7 avril

La cigarette électronique n'est plus recommandée

Pour le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP), la cigarette électronique  ne doit plus être proposée dans le cadre d’un sevrage tabagique,

Treize recommandations ont été formulées, allant à l’encontre du précédent avis de 2016. 

La revue de la littérature qui a été effectuée a permis de conclure que les preuves sont "insuffisantes pour proposer les Seden (Système Electronique de Délivrance de la Nicotine) comme aides au sevrage tabagique dans la prise en charge des fumeurs" et que "les professionnels de santé qui accompagnent un fumeur dans une démarche de sevrage tabagique se doivent d’utiliser des traitements médicamenteux ou non ayant prouvé leur efficacité".

Chez la femme enceinte la cigarette électronique est déconseillée par principe de précaution du fait d’un manque d’informations sur les risques qu’elle eut engendrer. 

Concernant les jeunes, les études ont établi le lien entre initiation de Seden et initiation au tabac.

Sur un plan plus large, le HCSP propose la mise en place d’une vapovigilance via signalement.fr et d’accroitre l’information du public.

Source : Haut Conseil  de la Santé Publique, 5 janvier 2022 

 

Maladie cœliaque :