top of page

GENETIQUE, VIRUS ET INFLAMMATION

PRÉDISPOSITION GÉNÉTIQUE AU SYNDROME INFLAMMATOIRE MULTISYSTÉMIQUE ASSOCIÉ AU SARS-COV-2 : UNE ÉTUDE BRÉSILIENNE DE CORRELATION CHEZ L'ENFANT


Le syndrome inflammatoire multisystémique de l'enfant (MIS-C) est une complication potentiellement mortelle de l'infection à SARS-CoV-2, se manifestant par un processus hyper-inflammatoire associé à une atteinte multiviscérale d'enfants en bonne santé, les semaines suivant la COVID-19 légère ou asymptomatique.

Cependant, les facteurs prédisposant monogéniques de l'hôte au MIS-C restent mal compris.




La présente analyse a utilisé le séquençage de l'exome entier sur 16 patients brésiliens MIS-C afin d'identifier les variants génétiques prédisposant au MIS-C.

  • Au total, 10 variants très rares de 8 gènes (FREM1, MPO, POLG, C6, C9, ABCA4, ABCC6 et BSCL2) ont été identifiées comme les candidats les plus prometteurs liés au risque de développement du MIS-C.

  • Ces variants, précédemment associés au MIS-C et à la maladie de Kawasaki, peuvent favoriser une réponse immunitaire moins efficace à l'infection ou déclencher une réponse hyperimmune retardée au SARS-CoV-2.

  • Enfin, la prédiction des allèles HLA à partir des données de séquençage de l'exome entier a permis d'identifier au moins un allèle à risque chez 100% des patients MIS-C.


En conclusion, cette étude est la première à explorer les variants associés au MIS-C au sein d'une population mixte d'Amérique latine. En plus d'élargir le spectre des variants associés au MIS-C, ces résultats mettent en évidence la pertinence d'utiliser le séquençage de l'exome entier pour caractériser la variabilité interindividuelle génétique associée aux complications de la COVID-19 et ratifier la présence de mécanismes chevauchants entre le MIS-C, la maladie de Kawasaki et la COVID-19, crucial pour la prise en charge thérapeutique future.



Dr Emmanuel GUIN




Source : Molecular Medicine 2022; 28(1): 153

TITRE.png
bottom of page