top of page

TRANSFUSION CHEZ LES NOUVEAU-NES

PRATIQUE DE LA TRANSFUSION PLAQUETTAIRE AVANT ET APRÈS LA MISE EN ŒUVRE D'UN PROTOCOLE TRANSFUSIONNEL RESTRICTIF DANS UNE UNITE DE SOINS INTENSIFS (USI) NÉONATALE CANADIENNE




La thrombopénie, définie par une numération plaquettaire <150 × 109/L, touche jusqu'à 35% des nouveau-nés admis dans les USI néonatales. Le seuil transfusionnel plaquettaire fait l'objet d'un débat, avec des pratiques assez variables.

L'essai contrôlé randomisé multicentrique PlaNeT-2 a démontré une augmentation de la survie et une diminution des hémorragies majeures, y compris l'hémorragie intraventriculaire (HIV), chez les prématurés transfusés à un seuil plaquettaire de 25 ×109 versus 50 ×109/L.

Suite à ces résultats, un protocole soutenant un protocole transfusionnel restrictif a été établi en 2019 à l’USI néonatale de l'hôpital Sainte-Justine, Canada.

  • L’objectif de cette étude a été de : (1) déterminer l'impact du protocole restrictif local sur le nombre de transfusions plaquettaires et d'expositions à différents donneurs ; (2) comparer les déterminants et les indications des transfusions plaquettaires avant et après sa mise en place.

  • Il s’agit d’une étude de cohorte prospective observationnelle comparant tous les nouveau-nés admis consécutivement à l'USI pendant deux périodes de 5 mois, avant et après la mise en place du protocole : 2013 (avant ; N = 401) versus 2021 (après ; N = 402).

  • Les déterminants possibles ont été évalués par régressions logistiques et les indications grâce à un questionnaire. L'AG et le PN moyens (± écart-type) étaient de 34,9 ±4,2 semaines et de 2,5 ±1,0 kg, respectivement.

  • En 2021, 5,0 % des enfants ont reçu des transfusions plaquettaires, versus 9,2 % en 2013 (p = 0,027). Les transfusions ont diminué, passant d'une moyenne de 2,6 ±1,7 en 2013 à 1,4 ±0,7 en 2021 (p = 0,045). Le taux de respect des seuils du protocole était de 70 %.

  • Après la mise en œuvre du protocole, aucun enfant n'a reçu ≥4 transfusions plaquettaires ni n'a été exposé à ≥4 donneurs, versus 29,7 % et 21,6 %, respectivement, en 2013. Les indications et les déterminants des transfusions sont restés comparables, à l'exception de l’HIV sévère qui était un déterminant supplémentaire en 2021.

En conclusion, l’étude a montré que la mise en place d’un protocole avec des seuils de transfusion plaquettaires restrictifs a été associée à une réduction du nombre de nouveau-nés transfusés de 46%, ainsi qu’un moindre taux d'exposition aux donneurs.



Dr Abel Hassoun




Kommentare


TITRE.png
bottom of page