Suicide et Addiction au Tramadol

Ces 20 dernières années les USA sont confrontés à une crise des opioïdes qui a entrainé une majoration de la mortalité par surdose et suicide. Ce phénomène se propage actuellement en Europe et en France, les hospitalisations liées à une surdose d’opioïdes ont augmenté de 128 % et les décès dus à une surdose d’opioïdes de 161 % entre 2000 et 2015.



  • Aux USA, il y a une augmentation des suicides avec 1/3 de ces derniers avec surdose qui sont en lien avec des opioïdes.

  • Le tramadol est un agoniste des récepteurs mu opioïdes avec des activités sérotoninergiques et noradrénergiques par inhibition de la noradrénaline et inhibition de la recapture de la sérotonine comme certains antidépresseurs. Il est utilisé comme antalgique mais a été récemment proposé comme traitement de l’épisode dépressif majeur.

  • Or, de nombreuses études montrent un lien entre les comportements suicidaires et un dysfonctionnement du système opioïde, ce qui engage à éviter cette molécule chez les personnes à risque de dépression et de dépendance. Des prélèvements post-mortem sur des cerveaux de patients qui se sont suicidés ont révélé une augmentation de la densité des récepteurs mu-opioïdes (MOR)dans le cortex frontal et le noyau caudé par rapport à un groupe témoin.

  • Par ailleurs le polymorphisme nucléotidique unique A118G dans le gène MOR est associé à une plus grande sensibilité au rejet social qui est un facteur de risque majeur de passage à l’acte suicidaire.

  • Le tramadol est souvent et, à tort, considéré comme faiblement addictif et avec un potentiel d’abus plus faible.

  • Dans cet article, les auteurs issus de la psychiatrie et de l’INSERM à Montpellier présentent le cas d’une jeune femme de 25 ans admise aux urgences en mars 2000 pour tentative de suicide par phlébotomie 3 jours après un arrêt brutal de tramadol qu’elle consommait à une dose allant jusqu’à 2000mg/j.

  • Ce traitement avait initialement une vocation antalgique pour soulager des douleurs de hernie discale mais la patiente en est devenue dépendante et lorsqu’elle essayait d’arrêter, les idées suicidaires l’envahissaient ainsi que la douleur psychologique.

  • Dans ses antécédents, on retrouve 2 tentatives de suicide (deuil et déception sentimentale) par pendaison, une dépendance au tabac .

En conclusion, la prescription de tramadol nécessite une grande vigilance et une surveillance étroite notamment chez les personnes présentant une vulnérabilité suicidaire.



Dr Karima KOUBAA




Source : Annals of General Psychiatry 2022; 21(1): 24

Directeur de la publication

Jean-Paul Pénégry

Rédacteur en chef
Dr Maurice Lemercier

Directrice de la communication

Barbara Joly

TITRE.png