Petit poids : on fait quoi ?

Les progrès récents de la médecine périnatale ont permis d'améliorer la survie des enfants de très faible poids de naissance (TFPN), un groupe de prématurés à haut risque, de poids de naissance (PN) inférieur à 1500 g.

Des études japonaises, à l'échelle nationale, ont montré une baisse de l’incidence de mortalité de ces enfants, passant de 10,8 % en 2003 à 8,4 % en 2008. Cependant, l'évolution du développement neurologique de ces enfants n'est pas nécessairement favorable. L’objectif de cette étude japonaise a été d’évaluer le développement neurologique à long terme des prématurés de TFPN, avec un suivi de 9 ans.


Une étude prospective a été conduite sur 224 prématurés de TFPN, nés entre 2003 et 2009 à l'hôpital universitaire de Kyushu, Japon. Une évaluation des comorbidités, telles que la présence d’un retard cognitif, épilepsie, trouble du spectre autistique ou de trouble d'hyperactivité avec déficit de l'attention (TSA/TDAH) a été réalisée à l'âge de 3, 6 et 9 ans. Au total, l’évaluation neurologique a été réalisée chez 185 (83 %), 150 (67 %) et 119 (53 %) sujets à l'âge de 3, 6 et 9 ans, respectivement.

À l'âge de 9 ans, 25 (21 %) enfants de TFPN présentaient un quotient intellectuel (QI) < 70, 11 (9 %) étaient épileptiques et chez 14 (12 %) un diagnostic de TSA/TDAH a été établi. La prévalence de l'épilepsie était plus élevée chez les enfants ayant un QI < 70 à l'âge de 9 ans versus ceux ayant un QI >=70 (44% vs 0%).


En revanche, les TSA/TDAH sont apparus à des fréquences comparables chez les enfants ayant un QI < 70 (16%) et >=70 (11%). Les complications périnatales et les lésions cérébrales graves à l'IRM ont été considérées comme des risques périnatals communs pour le retard de développement et l'épilepsie, mais pas pour le TSA/TDAH.

Le sexe masculin a été identifié comme un facteur de risque unique pour les TSA/TDAH.


En conclusion, ces données suggèrent qu'à l'âge de 9 ans, la prévalence du retard cognitif, de l'épilepsie et des TSA/TDAH est plus élevée chez les enfants de TFPN que dans la population générale. Des mécanismes distincts de ceux du retard neurologique et de l'épilepsie pourraient être impliqués dans le processus pathogénique des TSA/TDAH.



Dr Abel Hassoun



Torio, Michiko Md; Iwayama, Mariko Md; Sawano, Toru Md; Inoue, Hirosuke Md, Phd; Ochiai, Masayuki Md, Phd; Taira, Ryoji Md; Yonemoto, Kousuke Md; Ichimiya, Yuko Md; Sonoda, Yuri Md; Sasazuki, Momoko Md; Ishizaki, Yoshito Md, Phd; Sanefuji, Masafumi Md, Phd; Yamane, Kenichi Md, Phd; Yamashita, Hiroshi Md, Phd; Torisu, Hiroyuki Md, Phd; Kira, Ryutaro Md, Phd; Hara, Toshiro Md, Phd; Kanba, Shigenobu Md, Phd; Sakai, Yasunari Md, Phd; Ohga, Shouichi Md, Phd Neurology Clinical Practice 2021; 11(5): 398-405

Directeur de la publication

Jean-Paul Pénégry

Rédacteur en chef
Dr Maurice Lemercier

Directrice de la communication

Barbara Joly

TITRE.png