Parce que le lait le vaut bien

Le lait maternel (LM) est habituellement fortifié, enrichi pour mieux combler les besoins spécifiques des prématurés et améliorer leur croissance. Cependant, le moment idéal pour l'introduction des fortifiants du LM n'est pas certain et la pratique clinique est très variée.

L’objectif de cette étude australienne a été d’évaluer les effets de l'introduction précoce ou tardive de l’enrichissement du LM chez les prématurés. Une recherche a été réalisée dans les registres de la Cochrane des essais contrôlés, mais aussi dans MEDLINE, Embase, PubMed et CINAHL pour sélectionner les essais contrôlés randomisés évaluant le timing du début de la fortification du LM chez les prématurés.

Deux auteurs ont évalué l’éligibilité des essais et le risque de biais, puis ont extrait les données et évalué la certitude des preuves. Au total, 1307 publications ont été identifiées et trois essais ont été inclus (378 nouveau-nés).


La méta-analyse comparant la fortification débutant à un volume d'alimentation entérale ≤40 mL/kg/jour versus ≥75 mL/kg/jour, a montré peu ou pas de différence dans l’incidence de l'entérocolite nécrosante (3 essais), de septicémie (3 essais), d'intolérance alimentaire (2 essais, preuves de faible qualité) et de la croissance postnatale (1 essai, preuves de très faible qualité).


En conclusion, en comparaison à une introduction retardée à un volume d'alimentation entérale ≥75 ml/kg/jour, il est très incertain que l'introduction précoce de la fortification, à un volume ≤40 ml pourrait améliorer la croissance ou avoir une influence sur l'alimentation des prématurés.



Dr Abel Hassoun



CathieHilditch, AmyKeir, Carmel TCollins, PhilippaMiddleton, JudithGomersall Journal of Paediatrics and Child Health 2021; AOP: 10.1111/jpc.15810

Directeur de la publication

Jean-Paul Pénégry

Rédacteur en chef
Dr Maurice Lemercier

Directrice de la communication

Barbara Joly

TITRE.png