top of page

Filtration des cytokines

Le syndrome inflammatoire multisystémique de l'enfant (MIS-C) post-COVID-19 a été reconnu comme une complication due à l'orage cytokinique. Plusieurs stratégies thérapeutiques, incluant les immunoglobulines intraveineuses et les immunomodulateurs ont été rapportées dans la littérature.

La présente étude de cas met en évidence l'utilisation d'un filtre à cytokines (oXiris®) dans la prise en charge du MIS-C. Les filtres à cytokines éliminent les cytokines et réduisent la demande de vasopresseurs chez les patients souffrant d'autres affections inflammatoires.


L'observation clinique est celle d'un enfant de 7 ans présentant une fièvre prolongée, des vomissements, une hypotension artérielle, des médiateurs inflammatoires élevés et une dilatation des artères coronaires à l'échocardiographie.

Ce patient s'est avéré avoir des IgG et une PCR SARS-CoV-2 positifs, a été diagnostiqué comme MIS-C et a été pris en charge en unité de soins intensifs pédiatriques (USIP) : assistance ventilatoire, vasopresseurs et thérapie d'épuration extra-rénale continue (CRRT) avec pose d'un filtre à cytokines.


Le patient a montré une nette amélioration dans les 24 heures suivant le début de la CRRT. Ainsi, les filtres à cytokines peuvent jouer un rôle potentiel dans la prise en charge des enfants hospitalisés en USIP pour MIS-C. Il s'agirait de la première étude relatant l'utilisation réussie de la membrane oXiris® dans le MIS-C ; aussi, d'autres séries de cas et des essais contrôlés seraient nécessaires pour confirmer définitivement l'intérêt de cette technique dans cette indication.



Dr Emmanuel GUIN





Lalwani Priyanka, Baskaran Subashini, Uribe Diego Arango, Ramaiah Anil, Saqib Aqdas, ElMesserey Mohammed, Fathi Emad M, Tabata Yuichi, Fink Christoph, Pallavidino Marco.

Kommentare


TITRE.png
bottom of page