Filtration des cytokines

Le syndrome inflammatoire multisystémique de l'enfant (MIS-C) post-COVID-19 a été reconnu comme une complication due à l'orage cytokinique. Plusieurs stratégies thérapeutiques, incluant les immunoglobulines intraveineuses et les immunomodulateurs ont été rapportées dans la littérature.

La présente étude de cas met en évidence l'utilisation d'un filtre à cytokines (oXiris®) dans la prise en charge du MIS-C. Les filtres à cytokines éliminent les cytokines et réduisent la demande de vasopresseurs chez les patients souffrant d'autres affections inflammatoires.


L'observation clinique est celle d'un enfant de 7 ans présentant une fièvre prolongée, des vomissements, une hypotension artérielle, des médiateurs inflammatoires élevés et une dilatation des artères coronaires à l'échocardiographie.

Ce patient s'est avéré avoir des IgG et une PCR SARS-CoV-2 positifs, a été diagnostiqué comme MIS-C et a été pris en charge en unité de soins intensifs pédiatriques (USIP) : assistance ventilatoire, vasopresseurs et thérapie d'épuration extra-rénale continue (CRRT) avec pose d'un filtre à cytokines.


Le patient a montré une nette amélioration dans les 24 heures suivant le début de la CRRT. Ainsi, les filtres à cytokines peuvent jouer un rôle potentiel dans la prise en charge des enfants hospitalisés en USIP pour MIS-C. Il s'agirait de la première étude relatant l'utilisation réussie de la membrane oXiris® dans le MIS-C ; aussi, d'autres séries de cas et des essais contrôlés seraient nécessaires pour confirmer définitivement l'intérêt de cette technique dans cette indication.



Dr Emmanuel GUIN





Source : Case Reports in Pediatrics 2022 (2022), Article ID 3373289, 5 pages

Lalwani Priyanka, Baskaran Subashini, Uribe Diego Arango, Ramaiah Anil, Saqib Aqdas, ElMesserey Mohammed, Fathi Emad M, Tabata Yuichi, Fink Christoph, Pallavidino Marco.

Directeur de la publication

Jean-Paul Pénégry

Rédacteur en chef
Dr Maurice Lemercier

Directrice de la communication

Barbara Joly

TITRE.png