Le taux d'albumine prédit le retour à la maison

Le « data mining », opération banale en marketing, est fort utile en médecine. Faire tourner les ordinateurs pour trouver des données pertinentes, utiles en pratique quotidienne permet de suppléer l’intuition… parfois. Ici, une donnée très simple et toujours disponible, le taux d’albumine, permet d’améliorer la prise en charge des patients devant avoir une chirurgie lourde, la cystectomie. Les internistes et les gériatres n’ont pas attendu cette étude pour se pencher sur le taux d’albumine des patients, inclus dans l’évaluation de l’état nutritionnel, fortement prédictif du pronostic et permettant d’améliorer la prise en charge nutritionnelle. Cette notion permet de comprendre l’intérêt de faire tomber les cloisons artificielles entre les différents domaines médicaux !

Il s’agit d’un article évaluant sur des données rétrospectives, 1582 adultes ayant eu une cystectomie en 2014 et 2015, dont les données sont issues de la base de données « National Surgical Quality Improvement Program ». On évalue ainsi le problème, quotidiennement posé aux équipes cliniques, de la dénutrition et de ses conséquences après cystectomie totale. En effet, les patients, soumis à cette intervention, ont un iléus postopératoire réflexe qui empêche leur réalimentation normale au moins pendant les premiers jours suivant la chirurgie.

Dans cette série, la dénutrition relative, mesurée par l’index simple que représente l’albumine sérique préopératoire, est associée de façon indépendante à la longueur du séjour hospitalier après cystectomie. Plus spécifiquement, un taux d’albuminémie <40 g/l a été corrélé à une hospitalisation prolongée. Cette évaluation très simple peut être utile en pratique clinique de routine afin d’envisager un aval plus adapté à la chirurgie en maison de convalescence chez les patients ayant une albuminémie initiale basse.

Cette hypo-albuminémie peut être également source de retard à la cicatrisation et exposer à un risque infectieux plus sévère.

 

Il est important, chez ces patients hypo-albuminémiques, de bien surveiller le poids et l’évolution de l’albuminémie en cours de séjour hospitalier afin de pallier toute anomalie constatée, notamment par l’administration précoce d’une nutrition parentérale afin de réduire ces risques, permettre un retour plus précoce à domicile et reprendre une activité normale dans de meilleures conditions.

 

 

 

 

Association between Preoperative Albumin Levels and Length of Stay after Radical Cystectomy Rohan G. Bhalla RG, Li Wang, Sam S. Chang and Mark D. Tyson. J Urology 2017 ; 198 : 1039-45

Please reload

© 2020

Mentions légales

S.A.S. INTER/MED Publishing

Publication réservée aux professionnels de santé

N° Commission Paritaire des Publications et Agences de Presse : 0125 W 93328

N° de déclaration CNIL :  2117303 v 0

40Bis Rue Saint-Louis 93250 Villemomble

RCS 823 025 457 Bobigny

Société par Actions Simplifiée au capital social de 10.000 €

Hébergeur : WIX -  BP 40190 - San Francisco - CA 94140 -  USA