Vaccin antipaludéen chez les soignants en Ethiopie

Le paludisme est répandu en Éthiopie et a été une cause majeure de décès dans ce pays. Par conséquent, l'Éthiopie a déployé d'énormes efforts pour éliminer le paludisme d'ici 2030.


Dans le cadre d'un contrôle global du paludisme, le vaccin antipaludique RTS, S/AS01 (RTS, S ; Mosquirix™) est utilisé pour la prévention du paludisme à Plasmodium falciparum chez les enfants vivant dans des régions où la transmission du paludisme est modérée à forte.

Une étude transversale a été menée auprès des soignants d'enfants de moins de 5 ans tout au long du mois de septembre 2021. Au total, 406 soignants d'enfants de moins de 5 ans ont été interrogés. Globalement, 131 (32,3%) répondants étaient disposés à faire vacciner leurs enfants.

  • L'état matrimonial (ORa = 1,243 ; IC 95% = [1,021 - 3,897]),

  • les connaissances sur les vaccins (ORa = 3,120 ; IC 95% = [1,689 - 5,027)

  • et l'expérience antérieure en matière de vaccination infantile (ORa = 2,673 ; IC 95% = [1,759 - 4,101]) étaient significativement associés à la volonté d'accepter un vaccin antipaludéen pour leurs enfants (p < 0,05).

En conclusion, la volonté d'accepter un vaccin antipaludéen pour les enfants parmi les soignants d'enfants de moins de 5 ans était faible dans la zone d'étude. Ainsi, l'éducation sanitaire et la communication apparaissent cruciales pour atténuer la méconnaissance des vaccins antipaludéens.



VaccineXpert






Source: Malaria Journal 2022; 21(1): 146



Directeur de la publication

Jean-Paul Pénégry

Rédacteur en chef
Dr Maurice Lemercier

Directrice de la communication

Barbara Joly

TITRE.png