top of page

TRAITER TÔT DANS LA MUCOVISCIDOSE

La mucoviscidose est une maladie génétique due à des mutations du gène CFTR, affectant la protéine CFTR, un canal membranaire crucial. L'atteinte pulmonaire, avec ses infections récurrentes et la détérioration progressive de la fonction pulmonaire, impacte grandement le pronostic. L'Ivacaftor (IVA), premier modulateur de CFTR commercialisé en 2012, potentialise CFTR pour une ouverture adéquate du canal. Il améliore significativement l'espérance de vie en préservant la fonction pulmonaire et en réduisant les exacerbations. Il est indiqué en monothérapie pour les porteurs de mutation de classe III (ex :G551D) et est autorisé dès l’âge de 4 mois. L'utilisation précoce chez les enfants pourrait maximiser la préservation de la fonction pulmonaire.



Cette étude évalue les résultats respiratoires selon l'âge de début de l'IVA. Cette étude observationnelle rétrospective utilisait les données du Registre des patients de la Fondation américaine de la mucoviscidose, englobant les informations cliniques et démographiques de près de 80 % des patients atteints de mucoviscidose aux États-Unis. Les patients ont été regroupés en cohortes selon l'âge de début de l'Ivacaftor (IVA) : 6-10 ans, 11-15 ans, 16-20 ans et 21-25 ans. Trois analyses ont été menées pour comparer la fonction pulmonaire (VEMS) et le taux d'exacerbations entre les groupes : 6-10 vs 11-15 ans, 11-15 vs 16-20 ans et 16-20 vs 21-25 ans. Les évaluations se sont concentrées sur les données à 11-15 ans, 16-20 ans et 21-25 ans respectivement. Les critères d'inclusion étaient une mucoviscidose avec une mutation de classe III comme G551D, traitée par IVA depuis l'âge de 6 ans ou plus. Des ajustements ont été apportés en utilisant des scores de propension pour équilibrer les covariables pour chaque comparaison de groupe d’âge et améliorer la méthodologie de l'étude tout en maintenant sa puissance statistique.


Parmi les 37463 patients atteint de mucoviscidose, 1784 avaient une mutation de classe III et finalement 602 patients sous IVA et avec des données exploitables ont été inclus. Les résultats ont montré que pour les 3 comparaison, le VEMS moyen était plus élevé chez ceux qui ont commencé l'IVA à un âge plus jeune, avec la plus grande différence observée entre les groupes d'âge de 11-15 ans et 16-20 ans (+11,2 % VEMS). De plus, la fréquence des exacerbations était plus faible lorsque l'IVA avait été initié à 6-10 ans par rapport à 11-15 ans (-52 %).


Cette étude observationnelle rétrospective renforce l'idée que commencer l'Ivacaftor (IVA) plus tôt chez les patients atteints de mucoviscidose semble ralentir la progression de la maladie en préservant la fonction respiratoire et en réduisant les exacerbations.


Commented by : Dr Mathilde Oranger

Kommentare


TITRE.png
bottom of page