Surveillance continue de la glycémie

La présente étude de cohorte visait à évaluer la précision d'un nouveau modèle cinétique pour prédire l'HbA1c dans un contexte réel et à comprendre et explorer le rôle des complications du diabète dans la modification de la relation glucose-HbA1c.



  • Des valeurs anonymisées d'HbA1c et de surveillance continue de la glycémie ont été recueillies auprès de 93 personnes atteintes de diabète de type 1.

  • Des variables cinétiques spécifiques à la personne ont été utilisées, incluant l'absorption de glucose par les globules rouges, pour caractériser la relation entre les niveaux de glucose et l'HbA1c puis calculer une HbA1c résultante (cHbA1c) ayant été comparée à l'indicateur de gestion du glucose (GMI).

  • La cohorte (42 hommes et 51 femmes) avait un âge médian de 61 ans et une durée de diabète de 21 ans.

  • Un total de 24 459 jours de données de surveillance continue du glucose (SCG) étaient disponibles et 357 HbA1c de laboratoire ont été utilisées pour évaluer la relation moyenne glucose-HbA1c.

L'HbA1c avait une corrélation supérieure à l'HbA1c de laboratoire par rapport au GMI. De même, la fraction à moins de 10% de l'écart relatif absolu par rapport à l'HbA1c de laboratoire était de 93% pour la HbA1c et de 63% pour le GMI. Enfin, la maladie macrovasculaire n'a eu aucun effet sur la précision du modèle, tandis que les complications microvasculaires ont entraîné une tendance à une augmentation de l'HbA1c, secondaire à une augmentation de l'absorption du glucose dans les globules rouges.


En conclusion, l'HbA1c, qui tient compte de l'absorption de glucose dans les globules rouges, reflète avec précision l'HbA1c de laboratoire dans un contexte réel et devrait aider à la prise en charge des personnes diabétiques.



Dr Emmanuel Gross




Source : Diabetes, Obesity & Metabolism 2022; AOP: 10.1111/dom.14824

Directeur de la publication

Jean-Paul Pénégry

Rédacteur en chef
Dr Maurice Lemercier

Directrice de la communication

Barbara Joly

TITRE.png