Surfactant dans une unité néonatale

Des preuves de plus en plus nombreuses, reflétées dans les récentes recommandations britanniques et européennes, suggèrent que l'approche d’administration moins invasive de surfactant (LISA) réduit la nécessité d'une ventilation mécanique et l’incidence combinée du décès ou de la dysplasie broncho-pulmonaire, et qu'elle est désormais la méthode optimale pour l'administration de surfactant chez les nouveau-nés respirant spontanément.

Cependant, son adoption en Angleterre a été plus lente qu’en Europe. Ce projet d'amélioration de la qualité décrit le processus de mise en œuvre de LISA dans l’USI néonatale du CHU de Birmingham, Royaume Uni, sur une période de deux ans, les défis rencontrés et la manière dont ils ont été surmontés.

  • Les obstacles identifiés comprenaient le manque de familiarité avec la procédure, le manque perçu d'avantages par rapport aux méthodes standards et les préoccupations concernant l'inconfort associé à la procédure.

  • L’équipe a fait appel aux différents intervenants pour recueillir des avis et discuter des obstacles au changement, tout en assurant la liaison avec les unités effectuant régulièrement l’approche LISA.

  • Puis, un protocole a été rédigé et validé par les consultants et diffusé à l'ensemble de l'équipe néonatale par le biais de sessions éducatives régulières. Avant la mise en œuvre du protocole en début 2018, le personnel avait assisté à des séances de simulation.

  • Tous les enfants recevant LISA au cours des 2 années suivantes (juin 2018-juin 2020) ont été audités. Le surfactant a été administré lentement sur 3-5 minutes via LISA-cath et la confirmation du placement du cathéter a été réalisée grâce à un vidéo-laryngoscope (VL).

Finalement, la mise en œuvre du protocole a réussi grâce à l'éducation et la simulation multidisciplinaire. L'affectation d'un membre de l'équipe à la fourniture de soins de confort non pharmaceutiques a été effectuée de manière systématique et la prémédication était utilisée si le clinicien le plus expérimenté le jugeait nécessaire, en fonction de la vigueur de l’enfant, ce qui a contribué à atténuer les préoccupations concernant l’inconfort.


À l'avenir, l’objectif de l’équipe est de réaliser l’approche LISA dès la salle de naissance dans le cadre de la stabilisation postnatale initiale. Cela nécessitera d'élargir la formation du personnel, de revoir l'équipement et d'utiliser la simulation pour identifier les défis supplémentaires.



Dr Abel Hassoun



Sarah Louise Williamson, Helen McDermott, Harsha Gowda ADC Education and Pratice 2021; aop:10.1136/archdischild-2020-320574