Suivre la dépendance sur le long terme

Les troubles liés à l'usage de substances sont répandus dans la population générale, ont tendance à suivre une évolution chronique, sont associés à de nombreux problèmes individuels et sociaux et surviennent souvent à l'adolescence.


Cependant, les enquêtes épidémiologiques prospectives et de prise en charge des troubles liés à l'usage de substances chez les adolescents sont très limitées dans la littérature. Ainsi, le présent protocole d’étude vise à combler cette lacune et se concentre sur un sous-groupe particulièrement à risque de chronicité : les adolescents traités pour dépendance et victimes de troubles liés à l'usage de substances selon le DSM-5.


Sont étudiés dans ce protocole, le taux de troubles liés à l'usage de substances persistant et ses facteurs prédictifs évalués longitudinalement de l'adolescence au début de l'âge adulte. En sus des troubles liés à l'usage de substances, sont également étudiés l'évolution des troubles mentaux comorbides, le fonctionnement social et la qualité de vie ainsi que leur association avec les troubles liés à l'usage de substances au fil du temps.

  • Il s’agit d’une étude cohorte prospective multicentrique naturaliste, incluant 420 jeunes entrant consécutivement en traitement de leur addiction au sein de 10 organisations aux Pays-Bas. Les jeunes éligibles sont âgés de 16 à 22 ans et demandent une prise en charge pour un trouble primaire lié à la consommation de cannabis, d'alcool, de cocaïne ou d'amphétamine selon le DSM-5.

  • Les évaluations se concentrent sur la consommation de substances au cours de la vie et actuelle et sur les troubles liés à l'usage de substances, les troubles mentaux non liés à l'usage de substances, les antécédents familiaux, les événements de la vie, le fonctionnement social, les antécédents de traitement, la qualité de vie, les indicateurs de stress chronique (cortisol des cheveux) et les tests neuropsychologiques (évaluation de la fonction exécutive) qui seront menées à l’inclusion, à la fin de la prise en charge et 2 et 4 ans après la fin du traitement.

  • Les données de base et les données de traitement (type, intensité, durée) seront utilisées pour prédire le résultat clinique – la persistance ou la désistance des troubles liés à l'usage de substances.


En conclusion, cette étude vise à étudier l'évolution à long terme des troubles liés à l'usage de substances, les problèmes de santé mentale concomitants et le fonctionnement social dans un groupe particulièrement à risque de chronicité : les adolescents traités pour dépendance aux substances.


Les points forts de l'étude sont :

  1. L'obtention d'un échantillon représentatif à l'échelle nationale de jeunes en traitement de leur dépendance,

  2. La taille relativement importante de la cohorte analysée,

  3. L'utilisation à la fois de données d'auto-évaluation et de données biologiques et cognitivo-comportementales endophénotypiques,

  4. L’objectif principal visant à déterminer les résultats à long terme du traitement de la dépendance chez les jeunes dans un contexte de traitement naturaliste « dans la vraie vie ».

Enfin, cette étude approfondira la compréhension de l'évolution des troubles liés à l'usage de substances chez les jeunes cherchant de l'aide pour leurs problèmes d’addiction, évaluera la relation entre les troubles liés à l'usage de substances et les troubles mentaux comorbides ainsi que le fonctionnement social au fil du temps, et analysera les déterminants et conséquences du trouble lié à l'usage de substances persistant lors de la transition de l'adolescence à l’âge adulte.



L'équipe éditoriale AddictoScope





Source : BMC Psychiatry 2021; 21(1): 605

Moska Christina 1,2, Goudriaan Anna E. 3,4, Blanken Peter 1, van de Mheen Dike 5, Spijkerman Renske 1, Schellekens Arnt 6,7, de Jonge Jannet 8, Bary Floris 9, Vollebergh Wilma 10, Hendriks Vincent 1,2

1 Parnassia Addiction Research Centre (PARC, Brijder Addiction Treatment) Zoutkeetsingel 40 2512 HN The Hague the Netherlands 2 Department of Child and Adolescent Psychiatry, LUMC Curium Leiden University Medical Center Leiden the Netherlands 3 Department of Psychiatry, Academic Medical Centre University of Amsterdam Amsterdam the Netherlands 4 Amsterdam Institute for Addiction Research Arkin Mental Health Care Amsterdam the Netherlands 5 Department of Tranzo Scientific Center for Care and Wellbeing Tilburg University Tilburg the Netherlands 6 Department of Psychiatry Radboud University Medical Centre, Donders Institute for Brain, Cognition, and Behavior Nijmegen the Netherlands 7 Nijmegen Institute for Science Practitioners in Addiction (NISPA) Nijmegen the Netherlands 8 Research Group Urban Vitality, Faculty of Health Amsterdam University of Applied Science Amsterdam the Netherlands 9 Netherlands Network of Client Councils in Addiction Care ‘Het Zwarte Gat’ Hollands Kroon The Netherlands 10 Department of Interdisciplinary Social Science Utrecht University Utrecht the Netherlands

Directeur de la publication

Jean-Paul Pénégry

Rédacteur en chef
Dr Maurice Lemercier

Directrice de la communication

Barbara Joly

TITRE.png