Les Thénardier avaient raison !

Il est possible que l'accomplissement de tâches ménagères puisse améliorer les fonctions exécutives, car l'engagement dans ces tâches nécessite que les individus planifient, s'autorégulent, passent d'une tâche à l'autre et se souviennent des instructions. À ce jour, peu d’études avaient été menées sur ce thème chez les enfants.

Les chercheurs de l'université La Trobe, à Melbourne, ont voulu savoir si les élèves accomplissant des tâches ménagères chez eux avaient de meilleurs résultats scolaire que ceux ne faisant rien chez eux.


Les parents et les tuteurs (N = 207) d'enfants âgés de 5 à 13 ans (M = 9,38, SD = 2,15) ont été invités à remplir des questionnaires sur l'engagement de leur enfant dans les tâches ménagères et le fonctionnement exécutif de leur enfant durant les derniers confinements.


Cette étude a trouvé une relation entre l'engagement des enfants dans les tâches ménagères et familiales et leurs résultats scolaires. Cette relation peut avoir des implications importantes, car il est possible que des interventions ciblées, telles que des programmes de cuisine, puissent être utilisées pour améliorer ces compétences. Les fonctions exécutives sont des processus cognitifs essentiels à la planification, au multitâche et à l'initiation de comportements axés sur les objectifs (Diamond, 2012).


Les parents peuvent également être en mesure de faciliter le développement du fonctionnement exécutif de leur enfant en encourageant l'engagement dans les tâches ménagères.


Les auteurs recommandent fortement que des recherches plus approfondies explorent la relation entre les tâches et les fonctions exécutives et se concentrent sur l'établissement de la directionnalité de cette relation.






Source : Tepper DL, Howell TJ, Bennett PC. Executive functions and household chores: Does engagement in chores predict children's cognition? Aust Occup Ther J. 2022 May 31. doi: 10.1111/1440-1630.12822. Epub ahead of print. PMID: 35640882.







Directeur de la publication

Jean-Paul Pénégry

Rédacteur en chef
Dr Maurice Lemercier

Directrice de la communication

Barbara Joly

TITRE.png