La sécurité informatique du libéral

Le praticien libéral n’échappe pas aux cyberattaques, les données sensibles qu’il collecte attirent les hackers. Les points d’entrée des cyberattaques sont nombreux, comme par exemple les consultations à distance, les objets connectés, le dossier médical partagé, les logiciels…

Les cyberattaques dites «opportunistes», et le plus souvent à but lucratif, sont très courantes. Elles sont le fait de cybercriminels qui les diffusent de façon très large afin de toucher un maximum d’utilisateurs qui n’auraient pas mis en œuvre les bonnes pratiques de sécurité.


Les portes d'entrée les plus couramment utilisées sont au nombre de deux. La messagerie électronique reste la porte d’entrée privilégiée de nombreuses attaques car son utilisation est largement répandue. L’exploitation de failles non corrigées des outils informatiques.Chaque jour, des failles de sécurité sont découvertes, et celles-ci peuvent parfois être exploitées par les cybercriminels.


L’adoption de quelques bons réflexes et l’apprentissage des bonnes pratiques de sécurité permettent de se prémunir de la plupart de ces attaques. Parmi ceux-ci, citons :

  1. Maîtriser l'accès physique au lieu d'exercice

  2. Maîtriser la sécurité physique des équipements informatiques

  3. Protéger le poste de travail et l’accès aux applications

  4. Respecter les règles de sécurité pour l’utilisation des cartes de type CPxet e-CPS

  5. Utiliser des mots de passe robustes

  6. Utiliser un gestionnaire de mots de passe

  7. Veiller à la mise à niveau du système et des outils logiciels

  8. Utiliser une messagerie sécurisée de santé

  9. Respecter les principes du RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données)

  10. Répondre aux obligations de conservation et de restitution des données.


Pour se protéger efficacement des cyberattaques, un mémento de bonnes pratiques est proposé par l’Agence du numérique en santé (ANS). Il a pour but d'accompagner le praticien libéral afin qu’il exerce sans risques. Ce mémento rassemble des règles d’hygiène informatique ne nécessitant pas de connaissance technique approfondie.

Lorsqu’elles sont appliquées de façon stricte et régulière, elles peuvent permettre de se prémunir contre la majorité des attaques informatiques, ou à défaut d’en limiter les impacts.



Vous cherchez des informations claires, concises et accessibles à tous sur les principales menaces et les mesures préventives associées ?





Source : https://esante.gouv.fr/sites/default/files/media_entity/documents/PGSSI_S-Guide_Orga-Memento_PS_Exercice_Liberal-V2.0.pdf

Directeur de la publication

Jean-Paul Pénégry

Rédacteur en chef
Dr Maurice Lemercier

Directrice de la communication

Barbara Joly

TITRE.png