HTA & Diabète de Type 2

Une pression artérielle exagérée pendant les tests d'effort est associée à un mauvais contrôle de la pression artérielle et aux maladies cardiovasculaires. Le diabète de type 2 serait associé à une prévalence accrue de pression artérielle d'exercice exagérée, mais cela n'a jamais été définitivement démontré dans la littérature.


Ainsi, la présente étude a été conduite pour répondre à cette hypothèse. Au total, les tests d'effort cliniques de 13 268 personnes (âgées de 53+/-13 ans, 59% d'hommes) ont été analysés.

  • La prévalence d'une tension artérielle à l'effort exagérée (ajustée sur l'âge, le sexe, la tension artérielle avant l'exercice, les antécédents d'HTA et cardiovasculaire ainsi que sur la capacité aérobie) était de 12% à 51% supérieure dans le diabète de type 2 par rapport à l'absence de diabète de type 2 (rapport de prévalence [IC 95%] = stade 1 : 1,12 [1,02 - 1,24] ; stade 2 : 1,51 [1,41 - 1,61] ; stade 3 : 1,25 [1,10 - 1,42] ; pic : 1,18 [1,09 - 1,29]).

  • Pour les stades 1 à 3, 8,6% à 15,8% (4,8% à 9,7% diabétiques de type 2 vs. 3,5% à 6,1% hors diabète de type 2) des personnes ayant une pression artérielle « normale » avant l'exercice (< 140/90 mm Hg) ont été identifiés avec une tension artérielle d'exercice exagérée.

  • De même, la pression artérielle systolique à l'effort par rapport à la capacité aérobie (stades 1 à 4 et pic) était plus élevée dans le diabète de type 2 après ajustement sur les facteurs de risque de maladie cardiovasculaire.


En conclusion, les personnes atteintes de diabète de type 2 ont une pression artérielle à l'effort exagérée et une pression artérielle systolique à l'effort plus élevées indépendamment des maladies cardiovasculaires et des facteurs de risque connus.

Ainsi, les cliniciens supervisant les tests d'effort doivent être avertis de la probabilité accrue d'une pression artérielle à l'effort exagérée et donc d'un mauvais contrôle de la pression artérielle justifiant un suivi plus étroit des personnes diabétiques de type 2.



Dr Emmanuel Gross




Source : Hypertension 2022; 79(10): 2346-54

Directeur de la publication

Jean-Paul Pénégry

Rédacteur en chef
Dr Maurice Lemercier

Directrice de la communication

Barbara Joly

TITRE.png