top of page

Emphysème et Cancer Pulmonaire

Le degré d’emphysème : un facteur pronostic indépendant du cancer pulmonaire




  • Une étude japonaise récente sur plus de 1000 patients opérés pour un cancer pulmonaire non à petites cellules stade I ou II a évalué la corrélation entre le degré de l’emphysème et le pronostic du cancer pulmonaire (suivi tous les 6 mois sur 5 ans).

  • Le degré de l’emphysème est évalué scannographiquement et reporté en pourcentage de LAA (low attenuation aera ou zone de faible atténuation) du lobe où existe la tumeur.

  • Le pourcentage de LAA, la taille de la tumeur, l’envahissement de la plèvre, l’atteinte vasculaire, lymphatique et/ou ganglionnaire sont associés à la survie globale.

Le degré de l’emphysème est un facteur pronostic indépendant pour les cancers pulmonaires localisés et localement avancés. Il est associé à un plus grand risque d’invasion vasculaire et pleurale mais aussi à une plus grande taille tumorale.

Ce facteur doit être pris en compte dans la prise en charge des tumeurs pulmonaires.



Adapté de Dr Sarah Hussein / Pr Jésus Gonzalez-Bermejo





Source : European journal of cardio-thoracic surgery 2022; aop: 10.1093/ejcts/ezac499




TITRE.png
bottom of page