Détresse respiratoire néonatale

La tachypnée transitoire du nouveau-né (TTN) est l'une des causes les plus fréquentes de détresse respiratoire néonatale. Elle survient chez environ 1 à 2 % des enfants à terme ou proches du terme.

L’objectif de cette étude américaine a été de comparer l’efficacité de la pression positive continue des voies aériennes (CPAP) versus les canules nasales (CN) comme support respiratoire non invasif de première intention chez les enfants présentant une TTN.

Il s’agit d’une étude de cohorte rétrospective des nouveau-nés d’AG ≥34 semaines admis pour TTN entre janvier 2015 et décembre 2018. Après ajustement pour l'âge gestationnel et le poids de naissance, la FiO2 était significativement plus faible dans le groupe CPAP, avec un rapport de taux d'incidence (IRR) de 0,85 (IC 95 % : 0,76-0,96).


Bien que cela ne soit pas statistiquement significatif, le groupe CPAP a eu besoin de 32% d'heures d'oxygénothérapie en moins, avec un IRR de 0,68 (IC 95 % : 0,38-1,22). La durée de l'assistance respiratoire et l'incidence du pneumothorax étaient comparables entre les deux groupes.

En conclusion, dans la comparaison entre la CPAP et les CN comme support respiratoire non invasif de première intention pour la TTN, une FiO2 maximale significativement plus basse a été observée chez les enfants du groupe CPAP sans augmentation de l'incidence du pneumothorax.


Dr Abel Hassoun



Chiruvolu Arpitha , Claunch Kevin M. , Garcia Alberto J. , Petrey Barbara , Hammonds Kendall , Mallett Lea H. Journal of Perinatology 2021; 41(7): 1675-80