La transition, exemple de transversalité


Cet article de revue (1) propose une synthèse sur les facteurs pouvant influencer la transition dans le contexte des maladies inflammatoires chroniques. La transition peut être définie comme un passage progressif d’une prise en charge pédiatrique vers une prise en charge adulte.

- L’article est bien structuré et pose le contexte des maladies inflammatoires. Les auteurs définissent la maladie inflammatoire, présentent l’épidémiologie et les différences entre les formes pédiatriques qui ont une sévérité plus importante par rapport aux formes chez l’adulte. La force de cet article repose sur le bon niveau des publications auxquelles il se réfère, et de plus sont récentes.

- Les auteurs proposent une bonne synthèse, importante pour aborder la problématique de la transition. Ils y apportent d’ailleurs une définition de la transition et du transfert. La transition se définit comme étant un processus long qui commence en pédiatrie et ne s’arrête pas lors du passage en médecine adulte, contrairement au transfert qui est le moment du passage de relais entre l’équipe pédiatrique et l’équipe adulte, il s’agit donc d’un temps ponctuel. Ils expliquent quelles sont les phases nécessaires pour assurer une bonne préparation du transfert. Les différents facteurs pouvant freiner ou aider la transition sont exposés du point de vue du patient, de l’entourage familial ou encore des professionnels de santé. A noter que le point de vue des pédiatres et des adultes n’est pas toujours le même. S’ajoutent à ces différents acteurs, le parcours de soins et l’hôpital qui peuvent aussi altérer ce processus. Des outils digitaux sont notamment évoqués permettant d’avoir une vue globale de la transition.

- Globalement, les limites de cet article sont inhérentes à l’état de la littérature donc indépendantes des auteurs. Toutefois, il existe très peu d’études basées sur des preuves (« evidence based medicine ») et les auteurs auraient pu proposer des axes de recherche compte-tenu des questions qui restent à ce jour non résolues. Ils auraient également pu proposer des pistes de développement de programmes de soins et offrir des guidelines spécifiques. Enfin, les auteurs auraient pu insister davantage sur l’importance de mieux préparer les médecins d’adultes pour prendre en charge ces patients issus d’une population particulière atteinte de maladie chronique.

- Un élément qui rend cet article intéressant pour la communauté médicale est que toutes les spécialités médicales sont concernées par la transition en dehors de l’obstétrique, de la néonatologie, de la gériatrie et des pathologies qui ne s’expriment qu’à l’âge adulte (ex : maladie de Huntington, maladie de Charcot Marie Tooth, etc…). Ainsi, beaucoup de pédiatres et de médecins adultes sont concernés par cette problématique de la transition.

- Cet article est important car il est au cœur d’un sujet d’actualité suggérant une prise de conscience, de l’arrivée de cohortes croissantes de jeunes adultes atteints de maladies rares, ce qui est un fait nouveau dû à l’amélioration de la prise en charge de ces pathologies rares. Par exemple, en ce qui concerne la mucoviscidose, il a été démontré par plusieurs équipes que l’espérance de vie est passée de 20 à plus de 50 ans aujourd’hui en raison du dépistage néonatal. Les équipes de soins dans la mucoviscidose ont donc beaucoup d’avance sur la bonne préparation de la transition. Aujourd’hui, c’est l’état d’esprit vers lequel d’autres spécialités devraient tendre.

- Les auteurs semblent être des médecins adultes et ce point est particulièrement apprécié car il reflète l’intérêt grandissant des médecins adultes dans la transition, ce qui constitue un facteur absolument clé dans son succès. Un autre point important soulevé dans cet article concerne certains centres pédiatriques qui n’ont pas d’équivalent en médecine adulte, rendant le transfert impossible.

- Un sujet intéressant évoqué est le profil du jeune patient. En effet, la psychologie d’un jeune patient atteint d’une maladie inflammatoire chronique depuis l’enfance est très différente de celle d’un jeune patient du même âge qui arrive pour la première fois dans un service de gastro-entérologie adulte pour la même pathologie. Ces deux patients ne peuvent pas être pris en charge de la même manière et il est important d’ajuster la prise en charge.

Au total, il est essentiel d’être capable de faire le lien, de penser en transversalité et en multi-connexion pour le bénéfice du patient. Même si elles ont un intérêt non négligeable, des recommandations (« guidelines ») figées peuvent avoir une pertinence limitée, car il est plus intéressant d’avoir une démarche au cas par cas où les choses se réalisent au fur et à mesure.

Sur des populations de patients aussi particulières où la sévérité de la maladie est importante, les équipes soignantes ont besoin de prendre le temps d’échanger entre eux, ainsi qu’avec avec leurs patients et l’entourage.

(1) Successful transition from pediatric to adult care in inflammatory bowel disease: what is the key?

Jeongseok Kim1, Byong Duk Ye

#Transition #Transversalité #Adolescents #Acculturation #Observance #Maladieschroniques #Maladiesrares #Multidisciplinarité #Autonomie

© 2020

Mentions légales

S.A.S. INTER/MED Publishing

Publication réservée aux professionnels de santé

N° Commission Paritaire des Publications et Agences de Presse : 0125 W 93328

N° de déclaration CNIL :  2117303 v 0

40Bis Rue Saint-Louis 93250 Villemomble

RCS 823 025 457 Bobigny

Société par Actions Simplifiée au capital social de 10.000 €

Hébergeur : WIX -  BP 40190 - San Francisco - CA 94140 -  USA