Pas de grossesse à moins de 3 mois d'une contraception hormonale

 

Il s’agit d’une étude de cohorte nationale danoise ayant concerné 1.185.157 enfants suivis pendant, en moyenne 9,3 ans entre le 1er Janvier 1996 et le 31 Décembre 2014.

Le but de cette étude était d’évaluer le risque de leucémie chez les enfants issus de grossesses pendant lesquelles une contraception hormonale a été (par mégarde) utilisée ou issus de grossesses survenant dans les 3 mois après arrêt d’une contraception hormonale.

Selon cette étude, l’utilisation maternelle d’une contraception hormonale dans ces conditions est associée à un surrisque de leucémie non lymphoïde chez leurs enfants.

Avis de l’expert : C’est une étude importante car les facteurs de risque des leucémies des enfants ne sont pas parfaitement connus. Cette étude ayant mis en évidence le rôle de la contraception hormonale maternelle dans la survenue des leucémies chez leurs enfants ouvre des perspectives de recherche et de prévention.

 

Quels sont les points forts de cette étude ?

C‘est la première étude prospective d’une cohorte utilisant des données nationales (avec un suivi médian de 9,3 ans) évaluant le risque de leucémie chez les enfants nés après utilisation d’une contraception hormonale pendant la grossesse de la mère ou pendant les 3 mois précédant cette grossesse.

 

Les résultats de cette étude sont en faveur d’un surrisque de leucémie chez les enfants après utilisation d’une contraception hormonale dans ces conditions

 

Cet article est important à connaître par les professionnels de santé concernés par les leucémies des enfants car si les conclusions de cette étude sont confirmées, elles pourraient aboutir à éviter un facteur de risque jusque-là méconnu de cette hémopathie dans cette population. C’est à dire attirer l’attention des utilisatrices sur le risque de ces contraceptifs hormonaux pour leurs enfants s’ils sont utilisés, par mégarde, pendant la grossesse.

C'est-à-dire, surtout, éviter d’entreprendre une grossesse dans les 3 mois suivant l’arrêt d’une contraception hormonale, conseil non dispensé actuellement.

 

Quelles sont les limites de l’étude rapportée dans cet article ?

Il faudrait essayer de connaître la plausibilité biologique des conclusions (préoccupantes si elles sont confirmées) de cette étude tout en tenant compte naturellement des autres facteurs de risque potentiels des leucémies tels que le tabac, les pesticides ou les agents infectieux.

 

 

 

 

Hargreave M, Merch L S, Anderson KK, Winter J F et al. Maternal use of hormonal contraception and risk of childhood leukaemia : a nationwide population-based cohort study

Please reload

© 2020

Mentions légales

S.A.S. INTER/MED Publishing

Publication réservée aux professionnels de santé

N° Commission Paritaire des Publications et Agences de Presse : 0125 W 93328

N° de déclaration CNIL :  2117303 v 0

40Bis Rue Saint-Louis 93250 Villemomble

RCS 823 025 457 Bobigny

Société par Actions Simplifiée au capital social de 10.000 €

Hébergeur : WIX -  BP 40190 - San Francisco - CA 94140 -  USA