Sujets âgés : ça bouge !


Une lourde tendance à la recherche des déficits en vitamine D (très fréquents) et à la supplémentation en cette vitamine ainsi qu’en calcium existe en occident et plus spécifiquement en France depuis de nombreuses années. Avec la bonne conscience de faire ce qui est bien. Pourtant, cette attitude n’est pas si prouvée que cela.

Des auteurs chinois ont publié dans le JAMA de Décembre 2017 une méta-analyse (1) de la supplémentation en Calcium et Vitamine D dans la prévention des fractures liées à l’ostéoporose chez les personnes âgées sans pathologie définie ni dépendance.

Cette méta-analyse a repris les essais publiés jusqu’à fin Décembre 2016 et ainsi a porté sur 33 études ayant inclus plus de 51.000 personnes de plus de 50 ans. Il n’a émergé aucune corrélation entre les fractures significatives (hanche, vertèbres, autres), même dans les sous-groupes où le taux de vitamine D était initialement bas. Il est même apparu une tendance délétère (mais non significative). Il s’agissait en plus de populations au phénotype européen. A la lumière de cette étude, il devient douteux d’affirmer qu’une supplémentation en vitamine D et Calcium est efficace dans la prévention des complications de l’ostéoporose. En revanche, un exercice physique régulier, une alimentation convenable (avec une dose suffisante de protéines, entre autres), semble plus à même de prévenir les effets ostéo-articulaires du vieillissement. Nous y reviendrons plus complètement dans notre prochain numéro.

Dans la même tendance à prévenir des accidents potentiellement mortels après complications de décubitus et décompensation de pathologies pré-existantes et toujours terriblement coûteux en soins, Andrea Tricco et coll.(2) ont méta-analysé 54 essais (41.596 participants d’au moins 65 ans).

Il est apparu que l’exercice physique réduit le risque de chutes avec blessure et hospitalisation de 49%. L’association exercice – évaluation et prise en charge de la vision – adaptation de l’environnement de vie réduit le risque de 70%. Enfin, si l’on rajoute aux précédents une adaptation thérapeutique, une évaluation multifactorielle gériatrique, la supplémentation vitamine D + calcium (contrairement à l'étude précédente), les chutes avec blessures diminuent de 88% ! Ainsi, la chute n’est pas inéluctable chez le patient âgé. De plus, les auteurs ont visé assez large pour l’âge d’inclusion.

Si l’on s’était limité aux plus de 75 ans, les résultats auraient été probablement plus décisifs encore.

1 - Jia-Guo Zhao et al. Association Between Calcium and/or Vitamin D Supplementation and Fracture Incidence in Community-Dwelling Older Adults : a Systematic Review and Meta-analysis. JAMA. 2017; 318 : 2466- 82.

2 - Tricco AC et coll. Comparisons of Interventions for Preventing Falls in Older Adults : a Systematic Review and Meta-analysis JAMA 2017 ; 318 :1687 - 99.

#SupplémentationenvitamineD #calcium #Risquedechute

© 2020

Mentions légales

S.A.S. INTER/MED Publishing

Publication réservée aux professionnels de santé

N° Commission Paritaire des Publications et Agences de Presse : 0125 W 93328

N° de déclaration CNIL :  2117303 v 0

40Bis Rue Saint-Louis 93250 Villemomble

RCS 823 025 457 Bobigny

Société par Actions Simplifiée au capital social de 10.000 €

Hébergeur : WIX -  BP 40190 - San Francisco - CA 94140 -  USA