SPYRAL : Le retour de la RDN


Michael Böhm (CHU de la Sarre, Allemagne) a présenté les résultats de SPYRAL HTN OFF-MED qui revient sur le problème de la dénervation rénale (RDN pour « renal denervation »), après l’échec retentissant de SYMPLICITY HTN-3.

Les investigations s’intéressent à de nouveaux matériels et des hypertendus toujours non/insuffisamment contrôlés par les médicaments (SPYRAL HTN ON-MED), voire sans médicaments : SPYRAL HTN OFF-MED ! Ces essais se poursuivent aux USA, en Europe, au Japon et en Australie. Les nouvelles études SPYRAL HTN sont conçues pour faire preuve du concept de la RDN. On utilise un nouveau cathéter Symplicity Spyral™ multi-électrodes, préformé en spirale, doté de 4 électrodes permettant d’ablater en 4 sites en même temps (à 90° d’intervalle circulaire), 60 secondes de « tir » à la fois, sur des artères rénales de 3 à 8 mm, avec un cathéter compatible de calibre 6 French, qui permet de traiter non seulement les artères principales comme auparavant, mais aussi les branches de division.

Les patients avec une PAS ≥ 180 mmHg sont exclus, tout comme les HTA secondaires, les artères rénales à l’anatomie incompatible… Les inclusions ont concerné des patients sans traitement avec une PAS entre 140 et 170 en MAPA ou entre 150 et 180 au cabinet médical et avec une PAD ≥ 90 mmHg pour exclure les hypertensions systoliques isolées qu’on sait mal répondre à la RDN. Les patients sont ensuite randomisés entre la dénervation et une procédure factice (sham). Un deuxième MAPA est réalisé à 3 mois. Des dosages sanguins sont réalisés pour s’assurer de l’absence de prise de traitements antihypertenseurs. L’étude a porté sur 80 patients, avec une PA initiale à 162/100 mmHg. La durée moyenne de la procédure est de 57 minutes.

Aucune complication n’a été observée. L’étude SPYRAL HTN OFF-MED a donc le mérite de confirmer la réelle réduction tensionnelle par la RDN, qui avait été fortement mise en cause précédemment. Toutefois, la réduction obtenue n’est pas majeure, et la population étudiée est constituée d’hypertendus sans traitement médicamenteux, et non pas d’hypertendus résistants aux traitements, qui sont la vraie population cible de la dénervation.

Notre opinion : SPYRAL HTN OFF-MED permet de sortir la dénervation rénale des oubliettes, mais elle est loin d’avoir fait toutes ses preuves ! De puissants intérêts économiques (les fabricants de sondes !) étant en jeu, peu de chances que la méthode soit enterrée ! Les essais à la méthodologie solide comme ici permettent d’avancer. La partie ON-MED est attendue avec impatience. Soulignons aussi la possibilité de proposer désormais une approche aux hypertendus réfractaires à l’idée des médicaments !

#Ablation #HTA #RDN #SPYRALHTNOFFMED

© 2020

Mentions légales

S.A.S. INTER/MED Publishing

Publication réservée aux professionnels de santé

N° Commission Paritaire des Publications et Agences de Presse : 0125 W 93328

N° de déclaration CNIL :  2117303 v 0

40Bis Rue Saint-Louis 93250 Villemomble

RCS 823 025 457 Bobigny

Société par Actions Simplifiée au capital social de 10.000 €

Hébergeur : WIX -  BP 40190 - San Francisco - CA 94140 -  USA