Athérosclérose : les anticorps monoclonaux sur la voie du succès ?

 

 

Les résultats de l’essai clinique GLAGOV (1) viennent d’être publiés. Il s’agit des premiers résultats cliniques d’un anticorps monoclonal anti-PCSK9 vis-à-vis du LDL récepteur, l’évolocumab, sur l’athérosclérose coronaire.

 

De mai 2013 à janvier 2015, 968 patients coronariens ont été évalués par une échographie coronaire à l’inclusion et une autre après 18 mois de traitement. La thérapeutique par évolocumab a été testée contre un placebo au moyen d’une injection de 420 mg d’évolocumab par voie sous-cutanée. Les patients coronariens devaient avoir un vaisseau évaluable avec une sténose de 50 % au maximum. L’évaluation du critère primaire était basée sur la variation du pourcentage du volume de l’athérosclérose au niveau du vaisseau exploré. Le critère secondaire était l’évaluation du volume total de l’athérosclérose au niveau du même vaisseau.

L’étude GLAGOV était composée en majorité d’hommes (72%), âgés en moyenne de 60 ans, avec un IMC de 29,5 kg/m2, et la majorité de ces patients était sous statines à fortes doses ou à doses plus modérées. On note une baisse du LDL cholestérol de 56,3 % dans le groupe évolocumab et une baisse négligeable dans le groupe placebo.

Le critère primaire a été modifié de manière positive et significative pour le groupe évolocumab avec une différence de 1,7 % entre les deux groupes ainsi qu’une diminution de 8,9 mm³ pour le volume total de l’athérosclérose coronaire. Il n’y a pas eu d’effets indésirables majeurs ou significativement différents entre les deux groupes.

Enfin, lorsque l’on analyse l’évolution du critère primaire selon le niveau du LDL cholestérol, il ne semble pas y avoir de seuil pour le LDL cholestérol en-dessous duquel il n’y a pas d’efficacité clinique au niveau de l’athérosclérose coronaire et ceci jusqu’à 0,20 g/l de LDL.

Pour la première fois avec une thérapeutique hypolipidémiante qui n’est pas une statine, GLAGOV montre que l’athérosclérose peut régresser malgré l’utilisation de doses appropriées de statines.

 

 

 

En raison de la gravité de certaines élévations du LDL cholestérol et de quelques myalgies qui rendent l’observance difficile,

l’arrivée de nouvelles thérapeutiques vis-à-vis du LDL cholestérol correspond à une attente des patients.

Dans les mois à venir, nous saurons si les anticorps monoclonaux anti-PCSK9 ont une place en cardiologie

et si le pronostic de nos patients coronariens peut encore être amélioré.

 

 

 

 

1  - Nicholls SJ et al. Effect of Evolocumab on Progression of Coronary Disease in Statin-Treated Patients: The GLAGOV Randomized Clinical Trial. JAMA. 2016 Dec 13;316(22):2373-2384

Please reload

© 2020

Mentions légales

S.A.S. INTER/MED Publishing

Publication réservée aux professionnels de santé

N° Commission Paritaire des Publications et Agences de Presse : 0125 W 93328

N° de déclaration CNIL :  2117303 v 0

40Bis Rue Saint-Louis 93250 Villemomble

RCS 823 025 457 Bobigny

Société par Actions Simplifiée au capital social de 10.000 €

Hébergeur : WIX -  BP 40190 - San Francisco - CA 94140 -  USA